• direktors@jedvoras.eu

Author Archive

retouche-5

Democratic cultural project

aleks
résidence

Creative Directors

aleks
Capture d’écran 2017-03-16 à 23.16.39

Digital Art Creators

aleks
INCRUS_3

Edcon

A l’occasion de la conférence internationale EDCON Paris sur la technologie Ethereum, Jed Voras présente l’installation #curatingmoney. Une proposition de scénographie d’Aleksandra Smilek avec l’oeuvre de l’artiste Systaime. 

INVITATION 3

 

 

aleks
bomba-colorz

Ateliers créatifs

 

L’association Jed Voras propose des ateliers de création artistique et d’initiation au street art dans une véritable galerie d’art dirigés des Street artistes.

Contact et infos :

aleksandra Smilek

aleksandra@jedvoras.eu

 

fiche-kids-1

 

kids-2kids-3kids-4

 

 

Contact :

aleksandra Smilek

aleksandra@jedvoras.eu

0663213764

Enregistrer

Enregistrer

aleks
1280x720-tsx

Exhibition . Jungle

Biographie

Son parcours a amené Jungle à cotoyer différents champs artistiques : l’univers cinématographique, la bande dessinée, le web design. Autant d’espaces de création et d’expérimentations qui ont participé à construire sa sensibilité, ses repères et son regard. Il dessine et peint depuis toujours. Inspiré par K.Haring, le cubisme, les comics américains ou R. McGinnis, sa démarche s’inscrit dans un mouvement de l’art urbain contemporain, populaire.

img_4167-1024x776Le Raiddog

Raiddog, un personnage ludique et fédérateur au cœur d’un travail qui convoque l’éprouvé esthétique et émotionnel sans détour. Du ressenti plutôt que du sens. Créature imaginaire et chimérique, le chien rouge s’est installé dans son atelier et sur ses toiles comme un sujet évident à explorer et à traiter. C’est dans la répétition de ce personnage qu’émerge une démarche de figuration narrative.

Derrière la légèreté apparente du propos, le chien tranqpose une charge et une tension émotionnelle paradoxale. Alternant entre naïveté et destruction, il porte à la fois la spontanéité de l’enfance et les conflits pulsionnels de l’adulte. L’ambivalence des mouvements qui l’animent sont en effet au cœur de l’identité de cette figure archétypale. Le traitement graphique illustre bien la maitrise technique issue de son travail passé à l’échelle de la vignette et du plan cinématographique. L’usage de la perspective traduit un regard inspiré de cette double expérience et propose un angle de vue qui se veut focale pour le regardeur, lui permettant à chaque toile, de compléter sa connaissance du personnage afin d’aboutir à une vision globale.

Ce personnage, ainsi investi d’un regard, d’une vie psychique et d’une intégrité physique oriente la démarche de l’artiste vers de nouveaux supports, médiums, traitements ou formats. C’est ainsi que d’expérimentations graphiques en expériences plastiques, le chien s’émancipe de son cadre. S’opère alors la métamorphose artistique du chien dans le respect des proportions mises en traits depuis sa création.

Les perspectives de la démarche semblent aujourd’hui se trouver dans l’expérimentation plastique toujours. La recherche de maitrise de nouveaux médiums, la tentative de reproduire en matière des procédés et l’enrichissement des compositions par l’exploration de nouveaux motifs et formes abstraites constituent les orientations actuelles poursuivies. Nul ne doute que le chien guidera encore pour un moment ces mouvements et pérégrinations.p1100779-1024x889

Enregistrer

aleks
img_4167-1024x776

Junglizer par Jungle


9 décembre 2016 – 14 janvier 2017


Le street-artist Jungle revient dans une nouvelle exposition solo au court de laquelle le Raiddog, ce personnage ludique tout droit sorti de l’illustration, subira toute sorte de transformations au travers d’un nouveau spectre: le Junglizer ou rayon rouge. Le Raiddog devient alors un véritable mimoir offrant à voir la complexité de l’âme humaine. raiddogluvya-400x537

Les chiens s’invitent à la galerie Jed Voras. Le Raiddog, personnage central de l’œuvre de Jungle, vous emmène avec lui dans son monde. Cet animal chimérique, très largement imprégner de l’univers de l’illustration et de la narration, est peu à peu devenu une expérience artistique déclinable à l’infini aussi bien par la variété des techniques que des supports. Le Raiddog, parfois chien, parfois loup. Transmetteur d’émotions ; le chien rouge tantôt drôle à l’air bêta, léger et enfantin, tantôt média d’émotions plus fortes et plus intenses. C’est cette ambivalence des sentiments que Jungle se plait à exposer au travers de différents médiums. Le Raiddog c’est « Ce personnage ainsi investi d’un regard, d’une vie psychique et d’une intégrité physique ».

Dans cette exposition, Jungle déclinera à travers son chien rouge, la multitude de caractéristiques de cet animal souvent miroir de nous-même.

Jed Voras vous invite pour une exposition brisant les codes, une exposition drôle et légère mais pas seulement…

Commissaire d’exposition Clara Ferrino

fgo_d150x50400dpi

aleks
il-etait-une-fois-1

Les Guerriers de l’Amour par Cédric Georgel


3 novembre 2016 – 4 décembre 2016


chasseur

Chasseur par Cédric Georgel

Cédric Georgel a choisi la galerie Jed Voras pour sa première exposition parisienne.

L’artiste Lyonnais au style onirique nous expose l’espace poétique entre amour et destruction. Amour salvateur, créateur et nourricier qui nous pousse à défendre nos idéaux, notre famille ou notre territoire, et peut rapidement devenir prétexte à la destruction.

Cédric mêle habilement douceur et violence, nous faisant voyager dans un univers percutant et dérangeant. Il nous entraîne avec lui dans un monde, son monde, agité par de multiples questionnements.

« Les Guerriers de l’Amour » une exposition qui ne vous laissera pas indifférent.

 

 

 

p18-thammarat-81x65-1

Thammarat par Cédric Georgel

aleks
p18-thammarat-81x65-1

Cédric Georgel


Cédric Georgel


 

p24-consequence-160x130Cédric Georgel est un véritable créateur. Il s’oriente très tôt vers une formation d’Arts Appliqués s’achevant par les Beaux Arts de Quimper.

Après avoir explorés différents aspects de la création aussi bien plastique qu’événementielle, Cédric se recentre sur la peinture en 2007 pour assouvir un besoin de peindre de façon journalière. la-bourre

Egalement illustrateur, il nous transporte avec lui et nous raconte, à sa manière des histoires, inspirées de paysages, de rencontres ou de situations singulières du quotidien.

Cet artiste nous entraîne dans son monde intérieur, dans ses rêves. Un monde onirique renversant, charmant, touchant, parfois dérangeant et joyeusement macabre.

Cédric Georgel sera exposé à la Galerie Jed Voras ou il nous présentera une exposition intitulée « Les Guerriers de l’Amour ».

 

aleks
retouche-8

Passage au vert 2016 événement hors les murs


Passage au vert – Journée sans voitures


dimanche 25 septembre 2016

retouche-5Pour la seconde édition de la journée sans voitures, Europe Ecologie a fait appel à l’agence de création Jed Voras pour l’oeuvre Passage au vert.

Nous avons donc invité  deux artistes de talents: MG La Bomba, graffeur exposé chez nous jusqu’au 10 octobre 2016 et Joachim Romain, colleur résident du 6B et membre du collectif des francs-colleurs.

Pour cette édition nous avons décidé de mettre en place un atelier créatif et éco-responsable. Cette oeuvre éphémère vise à:
– Inciter les citoyens à se réapproprier l’espace public
– Porter le message de « ville apaisée » autour d’une activité centrée sur l’appropriation d’outils culturels et pacifiques comme nouvelles formes d’expression publique. L’art de rue, avec ses nouvelles techniques et motivations transforme un espace en de véritables musées à ciel ouvert accessible et gratuit à tous.
– Sensibiliser les citoyens aux thématiques environnementales et à la place de la nature en ville.

Nous remercions Europe Ecologie Les Verts pour la confiance qu’ils nous aurons accordé et remercions l’ensemble des participants, des plus jeunes aux plus âgés, des artistes en herbe aux citoyens engagés.retouche-28

Merci à tous.

 

 

 

aleks
bomba-colorz

MG La Bomba


MG La Bomba


bomba-beez-lightNé en 1982 en Seine et Marne, MG débute très jeune le dessin et la peinture. Sa passion prend très vite une grande place dans sa vie. Grandissant dans le quartier de « Ma cité va craquer », il commence à observer les créations du crew CP5, qui l’ont d’ailleurs beaucoup influencé.

Passant par différents ateliers d’arts plastiques, il commence à expérimenter le lettrage et étudie dans un lycée d’arts graphiques à Bobigny. L’ensemble de son travail s’appuie sur l’essence même du graffiti, l’artiste s’essaye sur les murs de son quartier, et c’est à ce moment qu’il rencontre l’artiste Jaze qui l’influence fortement. Le maire de sa commune entame malheureusement de grands travaux, qui font disparaître ses oeuvres.

Parti de Meaux très vite, il devient ce que l’on appelle un « vandale » plus particulièrement sur la voie ferrée. Il parcourt pendant des années ces lieux afin d’y mettre de la couleur. Son but : embellir la vue des voyageurs. Perfectionnant son sigle sans cesse, notamment sur les blocs électriques et ses lettrages en 3D dans des lieux risqués, il se démarque des autres vandales dans sa manière de faire. station-fantome

Donnant de sa personne dans plusieurs projets artistiques, sur les terrains, les rencontres artistiques s’accumulent, lui permettant d’évoluer dans son travail. Mix-Art, Emmaüs et d’autres entités lui apportent une maturité graphique. Arrêté par les autorités au mois de Mai 2013 en pleine exposition personnelle au Moki bar, il doit alors arrêter ses performances sur la voie ferrée. Sa détermination toujours aussi palpable et sa passion le conduisent vers d’autres lieux. Son amour pour l’art est sans limite, MG est un élément très actif de la scène urbaine graffiti d’aujourd’hui. Il a d’ailleurs été choisi par l’agence de création Jed Voras pour participer à Passage au Vert, un des événement de la journée sans voitures.

 

aleks
matiere-grise-light

Carte Blanche à MG La Bomba


Carte blanche à MG La Bomba


10 septembre 2016- 10 octobre 2016

Chaque année, la Galerie Jed Voras donne carte blanche à un artiste afin d’investir complètement son espace d’exposition. A coup de spray et de peinture, l’artiste transforme la galerie en temple du street art/

Jed Voras accueille l’étoile montante MG la Bomba pour cette édition 2016. Artiste autodidacte, celui-ci transformera le blanc immaculé des murs de la galerie en univers urbex, amenant ainsi la spontanéité de la rue au sein du lieu d’exposition.

 

14264847_10211228385613725_5602225091395108255_n

bomba-colorz

Bomba Colorz

Cadrage / Montage : Pierre Gregori Musique : Gorillaz – Shy Town Performance de septembre…

Sponsors :

Le 1 octobre, à l’occasion de la Nuit Blanche Mg a offert une prestation live au habitant du 13ème arrondissement. Cellophane déroulé, oeuvre éphémère installée pour le plaisir des yeux et l’amour du graff. 14516586_10211176452153039_4756176125773103862_n

aleks
13418419_784317475002033_1114058828240201555_o

Caroline Derveaux

13411853_784317335002047_2349198243798834126_o

 

 

 

 

 

Cv

  • June 2016: Paris International Festival of Psychedelic Music, La Ferme du Buisson, Paris, France
  • June 2016: Chaire Tendre, Jed Voras Open Space, Paris, France
  • March 2016: Peaks: Building Cities, Not so Popular at Joyeux Bordel, London, UK
  • December 2015: Merging Inks Collaborative Live Art, London, UK
  • December 2015: Films from People, Place Ladywell, London, UK
  • September 2015: The Pancakes & Booze Art Show, Studio Spaces, London, UK
  • August 2015: Institute of Political Art, 310 NX Gallery, London, UK
  • June / Oct 2015: Echelle Un, Viaduc des Arts, Paris, France
  • June 2015: Creative Inclusion, Dragon Café, London, UK
  • May 2015: We Love Green Festival, Parc de Bagatelle, Paris, France
  • April 2015: Attribut Collective presents Characteristic Symmetry Vol. 1, Gordon, Berlin, Germany
  • March 2015: POP up FUCK off, Broadway Studios, London, UK
  • March 2015: ProxyACT International Short Film Festival, London, UK
  • February 2015: Pop Living, Schwartz Gallery, London, UK
  • December 2014: Performance Live Art for Blitz Vintage Shop, London, UK
  • Nov / Dec 2014: Office Sessions III, Anchorage House, London, UK
  • October 2014: All the Fun of the Fair, A-side B-side Gallery, London, UK
  • September 2014: Chelsea Final Show, London, UK
  • August 2014: Performance Live Art for the Farm Festival, Somerset, UK
  • July 2014: Undissolved, Cookhouse, London, UK
  • July 2014: Paris International Festival of Psychedelic Music, Le Batofar, Paris, France
  • June / July 2014: Turn on. Tune in. Drop out, La Bellevilloise, Paris, France
  • June 2014: Cons Project, Hannah Barry Gallery, London, UK
  • June 2014: Paris International Festival of Psychedelic Music, Launch Party, I.BOAT, Bordeaux, France
  • May 2014: Interim Chelsea Show, Triangle Space, London, UK
  • January 2014: The Camden Show, London, UK
  • December 2013: Performance Live Art for the Radical Dining Company, London, UK
  • October 2013: Opening Year Chelsea Show, Cookhouse, London, UK
  • June 2012: Soixante-Dix International Exhibition, Zeus House, London, UK

Enregistrer

aleks
IMG_2986

ROOFTOP GRAFFITI PARIS

 

Jean-Yves Donati, Rooftop Paris, pgotographie, 2015

 


ROOFTOP GRAFFITI PARIS


 

 

 

Commandez le livre, contactez communication@jedvoras.eu

80 pages

14 x 26 cm

Prix public : 22 €
Imprimé sur Arctic volum White
et Munken polar rough

Aux éditions h’Artpon

 

 

ROOFTOP GRAFFITI PARIS est un hommage aux graffitis réalisés sur les toits de Paris. Travail de documentation mettant le graff en perspective face à l’architecture d’une ville emblématique, ce livre se nourrit d’impressionnantes photos panoramiques réalisées par Jean-Yves Donati, associées à un entretien et des contributions graphiques du graffeur Nassyo.

Ce travail photographique capture une vision rare de la capitale, dont la monumentalité trouve un parfait terrain d’expression dans l’usage de la photo panoramique. La présence des graffitis sur les toits, tour à tour discrète et imposante, nous rappelle que le graff est devenu un élément constitutif de la ville contemporaine.

• Série de 42 photos panoramiques réalisées par Jean-Yves Donati entre 2013 et 2015.
• Entretien + Artworks par Nassyo.

 

 

 

80 pages

14 x 26 cm

Prix public : 22 €
Imprimé sur Arctic volum White
et Munken polar rough

Aux éditions h’Artpon

Unknowncartel rooftop2

 

aleks
Jean-Yves Donati, Rooftop Paris, pgotographie, 2015

ROOFTOP PARIS


ROOFTOP PARIS


Exposition du 8 au 3 Juin

Vernissage le mercredi 8 Juin à partir de 18h

 

 

IMG_2986

 

18

« Avez-vous déjà rêvé de découvrir les graffitis sur les toits de Paris ?»

ROOFTOP PARIS est une exposition en hommage aux graffitis réalisés sur les toits de Paris, elle met en lumière des parcelles de la capitale tour à tour discrète et imposantes que peu de privilégiés ont l’occasion de voir.

Jean-Yves Donati, photographe amoureux des hauteurs, travaille avec un appareil argentique russe, l’horizon 202, il documente les hauteurs de la canopée parisienne et nous offre ses secrets. Plus qu’un art des rue, c’est un art des toits, une création du streetart à des altitudes peu arpentées.

ROOFTOP PARIS capture le streetart haut perchée et présente également des œuvres de l’artiste Nassyo ainsi que le livre Rooftop Graffitis Paris dont découle cette exposition.

Nous vous invitons à partir du 8 juin à venir découvrir les impressionnantes photos panoramiques de Jean-Yves Donati.

 




cartel rooftop2

 

Logo ParisART

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

aleks
banner-fb-event-systaime

#curatingmoney _ Systaime

 


 

#CURATINGMONEY

Systaime


retouche 15

 

#Curatingmoney

Systaime

Commissaire d’exposition Aleksandra Smilek

Co-commissaire Carlos Sanchez-Bautista

 

Exposition du 5 mai au 3 juin 2016
VERNISSAGE 5 mai à partir de 18h
JED VORAS Gallery
Paris 

 

«Et si le net.art pouvait être notre future système monétaire ?» 
Aleksandra Smilek 

 

 

Systaime présente son solo show dans le cadre du projet Curating Money

Acteur majeur de la scène net.art, l’artiste émet un parallèle entre la prolifération exponentielle des oeuvres internet et la production pléthorique bancaire de la monnaie à l’ère du numérique.

L’internet a su fluidifier et augmenter les processus de reproductibilité et d’échanges. Systaime s’empare de ce phénomène de multiplication de valeurs à vitesse grand V et propose une réflexion sur la possibilité de l’existence d’un « original » sur internet et ce qui pourrait faire l’unicité d’une telle oeuvre ou d’une telle valeur monétaire. Il aborde ainsi la question de la copie à l’ère de l’internet et de ses possibles régulations.

Ainsi, il fait surfer doucement le net.art vers les pratiques bancaires pour ouvrir sur de nouvelles potentialités dans lesquelles on peut se plaire à imaginer qu’un .gif pourrait un jour obtenir une valeur financière à même de remplacer un dollar ou un bitcoin.

Curating money est une tentative irrévérencieuse de penser le net.art comme une nouvelle source de production monétaire. La monnaie digitale à travers la création artistique trouve alors un visage et permet aux artistes de s’emparer de la production monétaire jusqu’alors réservée aux grandes banques mondiales.

Curating Money est un projet mené par la commissaire d’exposition Aleksandra Smilek, son co-commissaire Carlos Sanchez et l’artiste Systaime. Il est une réflexion pleine d’utopie oeuvrant pour un marché alternatif dans lequel le net.art prendrait la tangente et verserait vers une possible dérive bancaire à l’ère du digital.

post interet ecology, systaime, jedvoras

Systaime, Post Internet Ecology, 2016. Courtesy Jed Voras

#curatingmoney #frenchtrashtouch #jedvoras #aleksandrasmilek

http://jedvoras.eu/systaime
http://www.systaime.com

Sponsors :
Logo ParisART
aleks
CHI PO HAO LIVE

Chi Po-Hao

CHI PO-HAO


 L’ARTISTE, Chi Po-Hao (TWN, 1989) est un musicien et un artiste sonore de Taipei, Taiwan. Il a longtemps travaillé comme compositeur et producteur dans le milieu de la musique populaire. Ensuite, il a reçu son master en Studio Composition au Goldsmiths College, University of London. Ses travaux, sous forme notamment de performances électroniques en live, de compositions électroacoustiques et d’installations sonores, ont été exposés à Taipei, Londres, Bangor, Rotterdam, Beijing, Yinchuan, Lanzhou et Paris. Il a été en résidence au V2_Institute of Unstable Media, Rotterdam en 2014 et est actuellement à la Cité internationale des arts à Paris. Son intérêt porte sur la composition d’algorithmes, la musique générative et la sonification. Ses travaux les plus récents explorent la façon de percevoir le rythme et les interactions entre la perception, l’individu et l’environnement. Ses projets cherchent à comprendre comment on entend, interprète et représente le son qui nous entoure, ainsi que la façon dont il intervient dans l’espace.


WEBSITE: http://chipohao.com/


Chi po hao 2 Chi po hao 3

 

logo-centre-culturel-taiwancité internationale des arts - Paris

aleks
Repetend Chi Po Hao 2

REPETEND – Chi Po-Hao

REPETEND – CHI PO-HAO

 

CD disponible à la vente. Pour toutes commandes, veuillez envoyer un e-mail à direktors@jedvoras.eu 

To order, please contact direktors@jedvoras.eu

 

CD de l’exposition REPETEND par l’artiste Chi Po-Hao en édition limitée.

Exhibition REPETEND’s CD by the artist Chi Po-Hao / Limited Edition

 

> 20 euros

 

IMG_19702

 

 

aleks
DSC_3325

Exposition Images Fluides


Images Fluides


Exposition du collectif BLBC

Du 17 février au 15 mars 2016

Vernissage le 18 février à 19h


Du 17 février au 15 mars, le collectif BLBC présente à la galerie Jed Voras l’exposition « Images fluides », afin de questionner, au travers la démarche de neuf artistes, la matérialité et la liquidité de l’image photographique, à l’heure même où le numérique semble porter un coup fatal à cette matérialité.

 

Alexis Manchon, Colors, Tirages sur aluminium, 2015

Alexis Manchon, Colors, Tirages sur aluminium, 2015

 

Mael Baussand, Dentelles, Tirages sur Papier Hanhemulhe, 13x18cm, 2015

Mael Baussand, Dentelles, Tirages sur Papier Hanhemulhe, 13x18cm, 2015

Second opus du cycle « Images » initié par le collectif BLBC, exploration des devenirs de l’image à l’ère du numérique, l’exposition « Images fluides » succède à « Images fades » présentée à la Manufacture 111 et invite les artistes Alexis Manchion, Maël Baussand, Kramer O’Neill, Zach Helper, Maud Dhillit, Florence Mariacher, Clara Baudry, Joe Sobel et Alban Guerry-Suire.

 

Maud Dhillit, paysages, Tirages sur Papier Hanhemulhe, 30x45cm

Maud Dhillit, paysages, Tirages sur Papier Hanhemulhe, 30x45cm

 

La dématérialisation de l’image consécutive à l’essor du numérique va dans le sens d’une image-surface, vitrifiée, sèche. Or, si l’argentique composait avec une conscience de sa matérialité – ne serait-ce que par le processus de développement de l’image – l’image numérique elle non plus ne se déprend pas de sa dimension physique.
Alban Guerry-Suire, Code, tirage pigmentaire sur aluminium, 2016. Pixel sorting Courtesy Galerie Jed Voras

Alban Guerry-Suire, Code, tirage pigmentaire sur aluminium, 2016.
Pixel sorting
Courtesy Galerie Jed Voras

Les œuvres présentées dans cette exposition ont en commun de mettre à jour une érotique de l’image numérique en suggérant la présence, derrière l’aspect fini, d’une matière dormante qui ne demande qu’à jaillir. Déformante, ob-scène, écœurante ou accueillante, cette matière latente est une relecture – lacunaire mais symptomatique – d’une histoire récente de la photographie.

 

Kramer O'Neill, Till Human Voices Wake Us, photographie, 30x45cm, Open Edition.

Kramer O’Neill, Till Human Voices Wake Us, photographie, 30x45cm, Open Edition.

 

Florence Mariacher, Samples Colorés. Tirages argentiques contrecollés sur aluminium

Florence Mariacher, Samples Colorés. Tirages argentiques contrecollés sur aluminium

 

Joseph Sobel, Untitled, composition acrylique et crayon sur papier canson, 2014

Joseph Sobel, Untitled, composition acrylique et crayon sur papier canson, 2014

 

Clara Baudry

Clara Baudry

 

Zach Helper

Zach Helper

 


Publiée sur Expo Foto : http://expo-foto.fr/buzz/images-fluides/
Publiée sur La Frasque : http://lafrasqueparis.com/exposition-images-fluides-par-le-collectif-blbc-0902/
More info: https://www.facebook.com/events/1648260302107516/
aleks
CHI PO HAO LIVE

Exposition REPETEND


REPETEND


Première exposition personnelle de l’artiste Chi Po-Hao en France

Par Ekaterina Shcherbakova et Michela Alessandrini

Dans le cadre de The Voyerist

Du 5 au 10 février 2016

Vernissage le 4 février 2016 à 18h


IMG_1992


Tout comme un paysage, un paysage sonore est à la fois un environnement physique et la façon de le percevoir. Il est un monde et aussi la culture qui a été crée pour le comprendre.
Emily Thompson dans ‘The Soundscape of Modernity: Architectural Acoustics and the Culture of Listening in America, 1900-1933’, 2002.

 

Quelque chose se passe autour de nous, en permanence, même si on le perçoit à peine. La vie est répétition et notre cerveau a su s’adapter à son rythme – parfois, l’ignorer. Mais, si c’est vrai que notre esprit retient tout ce qu’il intègre grâce à nos sens, les souvenirs perdus, les souvenirs sonores, ces derniers peuvent être retracés et expérimentés à nouveau.
REPETEND a pour but de comprendre les interactions entre ceux qui écoutent et leur environnement, à une petite et à une grande échelle. Il se base sur les notions de Rhythmanalysis, développée par le philosophe Henri Lefebvre, et de Paysage sonore, terme inventé par le compositeur et écologiste canadien R. Murray Schafer. Ces deux concepts concernent des moyens scientifiques et esthétiques d’écouter, la relation d’une personne écoutante avec son environnement et les circonstances sociales qui décident de qui écoute quoi. D’autant plus qu’un paysage sonore, tout comme un paysage, est plus proche de la civilisation que de la nature – ceci détermine le fait qu’il soit toujours en devenir, toujours en train de changer.
REPETEND peut être considéré comme une phonographie en time-lapse, une version acoustique de la photographie en time-lapse. L’installation présente des multiples sons comprimés dans un environnement sonore immersif, dans lequel chaque dispositif audio et son propre rythme dynamique tendent à rester tout à fait reconnaissables. REPETEND est une composition sonore condensée qui accumule et fait exploser les rythmes d’une sélection d’endroits Parisiens, publics et privés, où l’artiste a choisi de réaliser ses enregistrements au cours de sa résidence française. La vitesse de lecture du fichier audio (qui a été effectué sur 24 heures) est accélérée cent fois grâce à la Transformation de Fourier rapide, une technique qui permet d’observer le rythme de ces endroits et les répétitions qui ont lieu dans leurs paysages sonores respectifs. Le geste de condenser l’enregistrement d’une journée en field recording dans un morceau de dix minutes peut compromettre en partie la reconnaissance du son mais rend ‘écoutable’ la répétition des activités d’une journée – répétition qui devient la voix même de l’espace, dans lequel la notion de temps est finalement incluse.
Naturellement, dans l’installation conçue par Chi Po-Hao pour la Galerie Jed Voras il y a une certaine intention de sensibiliser vers le paysage sonore et ses enjeux. Le simple exercice de ‘cadrer’ le son d’un environnement, donc de le décontextualiser et de demander au visiteur d’y porter son attention, est témoin d’une volonté de chercher un niveau plus profond de signification du son et de stimuler des associations sémantiques, sans détruire pour autant la possibilité de reconnaître le son même. Bien qu’on ait perdu les indications spécifiques qui les caractérisent, on peut retenir plus que des signaux abstraits à partir de ces son bruyants et comprimés. Peut être nous serons capables de les reconnaître en les écoutant ? De les redécouvrir dans notre mémoire ?
L’ARTISTE, Chi Po-Hao (TWN, 1989) est un musicien et un artiste sonore de Taipei, Taiwan. Il a longtemps travaillé comme compositeur et producteur dans le milieu de la musique populaire. Ensuite, il a reçu son master en Studio Composition au Goldsmiths College, University of London. Ses travaux, sous forme notamment de performances électroniques en live, de compositions électroacoustiques et d’installations sonores, ont été exposés à Taipei, Londres, Bangor, Rotterdam, Beijing, Yinchuan, Lanzhou et Paris. Il a été en résidence au V2_Institute of Unstable Media, Rotterdam en 2014 et est actuellement à la Cité internationale des arts à Paris. Son intérêt porte sur la composition d’algorithmes, la musique générative et la sonification. Ses travaux les plus récents explorent la façon de percevoir le rythme et les interactions entre la perception, l’individu et l’environnement. Ses projets cherchent à comprendre comment on entend, interprète et représente le son qui nous entoure, ainsi que la façon dont il intervient dans l’espace.
THE VOYERIST
The Voyerist est un projet initié par Michela Alessandrini et Ekaterina Shcherbakova en 2014. Son objectif est de partager des anecdotes sur l’art et de réunir des informations sur le sujet pour enrichir la compréhension de l’objet. Il considère l’homme qui est derrière l’idée comme faisant partie de l’idée même. Il croit fermement à la curiosité.
The Voyerist est une plateforme en ligne où des anecdotes d’artistes sont partagées avec les internautes. Afin d’accumuler des données sur des artistes internationaux, le projet s’agrandit ponctuellement suite à la collaboration avec des institutions artistiques. Dans le cadre de son partenariat avec la Cite internationale des arts, The Voyerist invite les résidents à postuler avec des anecdotes destinées à paraitre dans l’archive en ligne et organise des évènements relatifs à leur projets. Pour plus d’informations sur le projet, visitez la page www.the-voyerist.com

IMG_2013 2 IMG_1975 2

aleks
Systaime 1

Systaime


Systaime


Artiste du multimédia et des réseaux, Michaël Borras A.K.A Systaime est le fondateur du mouvement French Trash Touch (créé en 1995, attesté en 2003), membre de l’internationale échantillonniste, il est un acteur important du réseau artistique alternatif international, de l’art numérique et de l’art en réseau. Michaël Borras intervient sur de nombreux événements artistiques internationaux en tant que producteur, organisateur, conférencier, commissaire d’exposition et créateur.

En 2011, il fonde le Spamm, musée des Arts super modernes. Depuis 2012, il est également chroniqueur pour l’émission l’Œil de Links diffusée sur la chaîne Canal+. En mars 2013, il organise avec Ellectra Radikal, l’exposition Spamm Cupcake à New York sur l’invitation de Marc Brown. En juillet 2013, Il réalise le clip Sexodrome pour Asia Argento et réalise les visuels lors de la soirée de lancement de l’album Total entropy au Silencio à Paris. Fin juillet 2013, il organise avec Miyö Van Stenis et Helena Acosta, l’exposition Spamm Dulce au musée d’art contemporain de Caracas au Venezuela. En novembre 2013, il est invité par le Ministère de la Culture et de la Communication à participer à la conférence : « Transmettre la culture à l’ère du numérique« .

 

retouche 15

vue de l’exposition #Curatingmoney Systaime, Galerie Jed Voras, 2016.

En 2014, il est à nouveau invité par le Ministère de la Culture et de la Communication pour réaliser un workshop dans le cadre de Silicon Valois. En mars 2014, il conceptualise et réalise la série « Dr BooBoo » diffusée sur la plateforme internet, Arte Créative. En juin 2014, il s’associe avec Nicolas Kantorowicz (Sporto Kantes, Ex-Wampas) pour créer : Systaime X Kantes. Avec Dj Kantes (Nicolas Kantorowizc), ils sont invités par l’institut français pour une tournée en Indonésie et en Thaïlande, ils réalisent des lives audio/video dans les villes de Yogyakarta, Surabaya, Bandung, Bali et Bangkok. En juillet 2014, il organise le Festival « Digital Vision« . En septembre 2014, il organise avec Helena Acosta et Alan Schaffer l’exposition « Spamm Webtics » à New York.

En mars 2015 il réalise le clip interactif BABA pour le groupe Odezenne, en avril il organise avec Helena Accosta et Jean-Guillaume Le Roux l’exposition Spamm Of Virtualism à Babycastles Gallery à New York, à la galerie EKLUZ à Paris et à l’Electromuseum à Moscou, en simultané. En juillet 2015, Systaime remixe les Eurocks, en réalisant une performance évolutive in situ et sur les réseaux durant le festival « les Eurockéennes de Belfort » en collaboration avec l’Espace Multimédia Gantner.

En 2016, il est invité par la School of the Art Institute of Chicago pour présenter son travail au cours d’une conférence et d’un live audio/video.

 

 

retouche 12

Vue de l’exposition #curatingmoney Systaime, Galerie Jed Vors, 2016.


More infos :

http://www.systaime.com

http://www.facebook.com/Systaime

http://fr.wikipedia.org/wiki/Systaime

Systaime 2

 

aleks
joachim romain

Joachim Romain


Joachim Romain


6b

Joachim Romain, collagiste français hack l’espace d’affichage politique en proposant une œuvre qui délivre une réflexion sur notre espace de vie à travers un discours artistique. Une tentative d’expression libre à l’heure où celle-ci est de plus en plus refrénées par l’état d’urgence mise en place par l’état français.

 

 


Collage sur panneau électorale

In Situ, Marianne, espace urbain


 

poulmach

 

 

Marianne est un Projet de street curation. Tels des pages blanches, les panneaux d’affichages électoraux sont investies par des artiste. Cette oeuvre fut crée dans le cadre  des élections électorales à Paris.

  • Nous remercions la liste FLUO de nous avoir invité à faire ce projet.

 

 

Commissaire d’exposition : Aleksandra Olenka Smilek.

2015.

Le 25 septembre 2016, il est de nouveau choisi par Aleksandra Olenka Smilek pour participer à l’événement Passage au Vert lors de la journée sans voiture au côté de MG La Bomba.

 

Joachim ROmain Poulmarch 4

 

 

joachim romain poulmarch 1

More about :

Article paru dans le 20 minutes – Paris, 2015.

 

 

 

aleks
P010

AURELIEN VRET


AURÉLIEN VRET


 

Issues d’images d’archives et provenant de différents médias, ces peintures de photos « déja-prise » sont piochées dans l’actualité pour constituer une archive d’évènements vus sur l’ensemble du globe. Le procédé s’inspire autant des « date paintings » d’On Kawara que des « images-objets » de Gerhard Richter.

retouche 2

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Aurélien Vret, Galerie Jed Voras, 2016.

carte tirée du projet : nuit synthétique [ carte intéractive utilisant Google Map, à partir de 2010 ]

Aurélien Vret, carte tirée du projet : nuit synthétique
carte intéractive utilisant Google Map.

retouche13


                              01 / 05 / 2012, Aurélien Vret, Vinyle sur Toile, 2015.

01 / 05 / 2012        

Traditionnellement, un débat télévisé entre les deux finalistes de l’élection présidentielle Française a lieu quelques jours avant le second vote. Celui-ci s’est tenu le 2 mai 2012 sur TF1, France 2, Public Sénat, LCP, TV5 Monde, les chaînes d’information en continu BFM TV, i>Télé et LCI. Selon l’institut Médiamétrie, 17,79 millions de téléspectateurs ont suivi ce débat télévisés.   

aleks
aranthell

Aranthell

Aranthell

J’explore la place du banal dans notre société, à l’échelle individuelle. Je le regarde notamment au travers des prismes de la consommation, du jeu et du non-évènement, trois grandes catégories d’(in)activité dans la vie de l’occidental lambda – dont je fais partie. Il n’est pas question de sujets, mais de lieux communs dont l’exploration est devenue nécessaire, tant nous y sommes enlisés. Il s’agit de faire de ces lieux communs des objets de réflexion.

Par Aranthell

 

_MG_7438

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Aranthell, Galerie Jed Voras, 2016.

SONY DSC

Aranthell, FPS -1, 2012, huile sur toile, 54 x 80cm

 

Retouche 9

Aranthell, Moucheture -4, Huile sur toile, 100×60, 2014.

aleks
retouche13

Exposition Focale


EXPOSITION FOCALE


Exposition des artistes Aranthell, Jérémy Lucas, Aurélien Vret, Benoît Blanchard

Vernissage le mercredi 6 Janvier 2015 à partir de 18h

du 6 au 30 janvier 2016


Communiqué de presse :

Des satellites d’observation aux microscopes, les instruments optiques sont autant de prothèses permettant une extraction ciblée des images de notre monde. Repoussant sans cesse les frontières de notre perception, que ce soit par leur qualités techniques ( infiniment grand / infiniment petit ), ou par la profusion de clichés, comme le permet un simple appareil photo numérique, ces outils sont aujourd’hui des dispositifs qui accompagnent la capture et le cadrage d’une image, jusque dans nos ateliers.

Parce que chaque œuvre est régie par un système de vision différent, notre proposition consiste en une réflexion autour de la focale, sur une sélection multi-médiums pensée pour l’espace de la galerie JedVoras.

À la manière d’un zoom, Focale part de la vision globale pour aller vers le local, et permet de transiter entre ces différentes échelles au fil des pièces exposées.

 

Revue de presse :

index

Paris Bouge, article


Aranthell

J’explore la place du banal dans notre société, à l’échelle individuelle. Je le regarde notamment au travers des prismes de la consommation, du jeu et du non-évènement, trois grandes catégories d’(in)activité dans la vie de l’occidental lambda – dont je fais partie. Il n’est pas question de sujets, mais de lieux communs dont l’exploration est devenue nécessaire, tant nous y sommes enlisés. Il s’agit de faire de ces lieux communs des objets de réflexion.

_MG_7438

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Aranthell, Galerie Jed Voras, 2016.

 

SONY DSC

Aranthell, FPS -1, 2012, huile sur toile, 54 x 80cm

 

Retouche 4

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Aranthelle, Galerie Jed Voras, 2016.

 

Retouche 9

Anranthell, Moucheture -4, Huile sur toile, 100×60, 2014.


Nuit Historique de Aurélien Vret

Issues d’images d’archives et provenant de différents médias, ces peintures de photos « déja-prise » sont piochées dans l’actualité pour constituer une archive d’évènements vus sur l’ensemble du globe. Le procédé s’inspire autant des « date paintings » d’On Kawara que des « images-objets » de Gerhard Richter.

retouche 2

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Aurélien Vret, Galerie Jed Voras, 2016.

carte tirée du projet : nuit synthétique [ carte intéractive utilisant Google Map, à partir de 2010 ]

Aurélien Vret, carte tirée du projet : nuit synthétique
carte intéractive utilisant Google Map.

retouche13


                              01 / 05 / 2012, Aurélien Vret, Vinyle sur Toile, 2015.

01 / 05 / 2012        

Traditionnellement, un débat télévisé entre les deux finalistes de l’élection présidentielle Française a lieu quelques jours avant le second vote. Celui-ci s’est tenu le 2 mai 2012 sur TF1, France 2, Public Sénat, LCP, TV5 Monde, les chaînes d’information en continu BFM TV, i>Télé et LCI. Selon l’institut Médiamétrie, 17,79 millions de téléspectateurs ont suivi ce débat télévisés.   


Relevé par l’artiste Benoît Blanchard

Trop vieilles, devenues inutiles, les granges et les charpentes sont démontées, débitées ; le plus souvent pour être converties en bois de chauffage. Ces dessins en conservent les formes a échelle un. Des formes simples, minimales, parfaitement adaptées a l’usage spécifique pour lesquelles elles ont été taillées.

Le dessin intervient comme une digression naturaliste. Il est totalement centré sur l’image, il est pur plaisir d’observation et de variations sur la forme. Pour cette raison, les dessins sont presque systématiquement a échelle une. À travers eux, je constitue un Muséum d’histoires naturelles, où j’accumule par ensembles successifs un panthéon domestique d’objets mêlés de souvenirs.

 

 

 

 

 

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Benoit Blanchard, Galerie Jed Voras, 2016.

Retouche 5

Relevé #20, crayon sur canson, 150x120CM, 2011. (détail de l’œuvre)


Jérémy Lucas

_MG_7465

Exposition Focale, vue de l’installation de l’artiste Jeremy Lucas, Galerie Jed Voras, 2016.

 

aleks
JED VORAS - FatherFigure 10

Œuvrer pour l’art

JED VORAS

Devant l’explosion du nombre d’artistes, de ventes aux enchères, de collaborations avec les marques prestigieuses et l’intérêt grandissant des médias, nombreuses sont les personnes qui souhaitent acquérir des œuvres d’art. Jed Voras vous guide : d’abord un loisir, votre passion pour l’art peut évoluer de l’amateurisme à une véritable collection évolutive.

POUR TOUS

Des néophytes aux personnes qui collectionnent déjà dans d’autres domaines, en passant par les investisseurs financiers désireux de constituer un autre type de portefeuille, et les sociétés qui élaborent des collections d’entreprise, votre intérêt pour l’art n’est pas la chasse-gardée d’une élite issue des mondes de l’art contemporain.

AcquérirSoutenirCommuniquer
Jed Voras propose l’acquisition d’œuvres d’art contemporaines, la constitution de collections sur mesure, l’audit d’œuvre ou de collection pour arbitrer sur les acquisitions et les séparations, la constitution d’une médiathèque autour de vos achats - livres, revues, films, etc., autour de votre art.Jed Voras élabore des actions de mécénat et de parrainage, sur mesure, pour soutenir les ateliers de notre structure ou les artistes à votre image. Que ce soit pour votre collection ou votre mécénat, Jed Voras vous accompagne dans la présentation et la communication autour de vos engagements pour l’art contemporain.Jed Voras recommande des artistes pour vos créations de produits en séries limitées ou la communication autour de vos activités. Jed Voras propose de l’événementiel artistique (lancement d’un produit, manifestations, performances) et peut faire appel à son réseau pour des commandes de fresques murales, sculptures, en intérieur, comme en extérieur.

INFOS

Alexis Nahan
+ 33 (0)6 14 20 67 36
a.nahan[at]jedvoras.eu

aleks
Non classé
ateliers

Ateliers | Workshops

Ateliers pour artistes

Le studio d'artistes Jed Voras est un open space situé à deux pas de la Bibliothèque nationale de France dans les nouveaux buildings érigés dans le Paris Rive Gauche. D'une superficie de 150m2, il est composé de 5 ateliers disponibles pour des périodes variées.Jed Voras' artist workspace is an open space located close to the French National Library, in new properties built inside the Paris Rive Gauche area. It is a 150 m2 space, split into 5 distinct officies, available for various periods.
De 1 à 6 mois, la résidence Jed Voras accueille à Paris des projets conduits par des artistes du monde entier issus de la nouvelle scène de l'art contemporain. Bien plus qu'une simple résidence, Jed Voras est une organisation intégrant la création dès l'atelier jusqu'aux étapes d'exposition et de ventes. La résidence offre l'avantage exceptionnel de réseauter au cœur d'un cercle composé d'artistes et de professionnels de l'art. Des services de soutien sont proposés aux artistes selon leurs besoins : simple mise à disposition des locaux, premières diffusions hors-les-murs avec nos partenaires ou projets d'exposition au sein de la galerie Jed Voras ou hors-les-murs. La résidence peut éventuellement accompagner l'installation (démarches administratives, recherches d'appartement, etc.) des artistes étrangers à Paris.From 1 to 6 months, Jed Voras' residency welcomes in Paris many projects conducted by new artists from all over the world with a contemporary background. More than a simple residency, Jed Voras is an organisation that integrates creation from workshop to promotion, exhibitions and sales. Jed Voras'r esidency offers an exceptional platform for networking with a wide circle of artists and art professionnals. Different support services are proposed to artists depending on their needs: a simple work station conceived for creative activity in a shared space, showcasing in events or even a long-term exhibition inside Jed Voras' gallery or outdoors. The residency can add services on demand for moving in France: seek accomodation or provide advice for administrative formalities for your depart.
La résidence Jed Voras est située dans la nouvelle modernité du 13e arrondissement de Paris. Le quartier profite de la Bibliothèque Nationale de France, du Parc de Bercy tout en continuant son développement artistique et créatif avec l'ancrage et l'installation de galeries dédiées à l'art contemporain. La résidence Jed Voras est un volume lumineux de 150 m2 idéal pour rassembler des artistes et est dotée d'un atelier de menuiserie. Le volume est divisé en 5 espaces de travail individuels. Il n'y a pas de bureau d'accueil, les artistes gèrent leur travail au fil des journées comme ils le souhaitent, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Un lounge, une cuisine, un vidéoprojecteur HD, une connexion internet et un service de dépôt de courrier sont mis à disposition.Jed Voras' residency is located in the 13th arrondissement of Paris. It is a modern district close to the French National Library and the Bercy area. The district has known a steady artistic development since the 1980s thanks to new and old galleries dedicated to contemporary arts. Jed Voras' residency is a beautiful and bright 150m2 space perfect for artist gatherings and events. Split into 5 distinct offices, the space also contains a carpentry workshop. It is accessible 24/7 so that people can come around and work when they want to. Jed Voras' residency puts at artists' disposal: a lounge, a kitchen, a HD video projector, a mail service, and of course a wi-fi internet access.
Il n'y a aucune obligation de production, mais les productions qui se profileront durant l'année auront la possibilité d'être intégrées aux fonds de la galerie Jed Voras pour être mise en circulation à Paris auprès de collectionneurs, d’événements partenaires ou dans les maisons de vente. L'artiste peut ainsi bénéficier d'une structure dédiée pour placer ses œuvres dans les circuits de l'art contemporain parisien.There is no obligation of production but Jed Voras' values projects expecting distribution support and storage facilities in the gallery in order to introduce works of art to collectors, partners and auction houses. In either case, the artists can benefit from a dedicated structure to place their creations in the French and Parisian contemporary art circuits.

résidence

Ateliers Jed Voras

13392069_784318155001965_6101362681660376055_o

Capture d’écran 2016-02-27 à 12.23.25

Contact us

  Informations :
Laura
+ 33 (0)6 63 21 37 64
communication[at]jedvoras.eu

 Partenaires

http://www.artlinkart.com/

http://www.artlinkart.com/

 

 

 

 

   6038707-9007751

www.artistikrezo.com – actualites la-residence-jed-voras-5-ateliers-d-artiste-disponibles-a-paris.html

aleks
Montrez-moi qui désirer

Exposition Charlotte L’Harmeroult

 


Exposition Charlotte L’Harmeroult


du 14 novembre au 10 décembre                                                                               Vernissage le 14 novembre


Qui n’a jamais rêvé de renfermer l’instant dans le présent ?

Entre érotisme et désir vif, les baisers de Charlotte L’Harmeroult recouvrent les surfaces du monde de leur évanescence. Ils s’encrent au lipstick, font traces et s’impriment dans le temps contemporain. Peignant avec sa bouche, Charlotte L’Harmeroult dépose ses lèvres avec l’assurance et la précision d’un maître de peinture. Elle insuffle à ses baisers la capacité de murmurer aux oreilles du spectateur la profondeur de l’âme humaine. La boîte de Pandore s’ouvre et laisse s’échapper l’invisibilité des sentiments humains. Le baiser, ce geste performatif et éphémère, persiste dans le temps. L’oeuvre renferme les molécules émotionnelles de l’artiste et transforme sa personne en présence fantomatique. C’est une cristallisation de l’instant entre le moment d’un baiser volé et l’éternité.

Entre performance et peinture, Charlotte L’Harmeroult opère un tour de force en figeant dans l’actualité du monde la fugacité de l’acte. Ses oeuvres sont un don de présence pure.

 

IMG_1468netVue d’exposition, Charlotte L’Harmeroult, Galerie Jed Voras, 2015.

IMG_1553netVue d’exposition, CHarlotte L’Harmeroult, Galerie Jed Voras, 2015.


Bijoux De l’artiste Charlotte L’Harmeroult

Photo-Galerie-Charlotte-LHarmeroult-35Charlotte L’Harmeroult, Lèvres de toi, je succombe, bijoux d’artiste, 2015

Details : Bijou 1° Argent 16.06gr
                Or rouge 18kt, 7.67gr
                Pavage spinelles 0.72ct
Bijou 2° Argent 18.78gr
                Or rouge 18kt, 3.90gr

Production Ateliers Mauboussin 2015


Vidéo performance

spectrenet Charlotte L’Harmeroult, Spectre d’un eden, Vidéo performance (extrait), 12’, 2015.

 

 


Gala Mauboussin à la Maison du Danemark

IMG_6416netMaison du Dannemark, 2015

aleks
Lharmeroult pomme

Charlotte L’Harmeroult


Charlotte L’Harmeroult


« Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. »
Guy de Maupassant

Baignée dès le plus jeune âge dans un milieu créatif avec une mère styliste et un père photographe, elle commence sa vie d’artiste à New York, expose à Washington, Londres, Bruxelles avant de s’installer à Berlin.

Pour Charlotte L’Harmeroult le baiser est un vécu pléthorique qu’elle n’a de cesse de rechercher et de transfigurer dans son travail. Il cristallise les passions. Il est une réalité filante qui, une fois déposé, jouit d’une existence éthérée qui ne garde pour trace que l’emprunte qu’il laisse dans le coeur des êtres. Le travail de cette artiste se concentre à rendre l’invisibilité du baiser, visible.

Le contact avec la bouche se pratique pour des raisons sociales et sentimentales. Utiliser avec tact et respect des règles de l’amour et du vivre ensemble, le contact labiale est un geste qui dépose l’ordre. La sublime intensité avec laquelle Charlotte L’Harmeroult pratique le baiser, propage une déflagration sur le terrain des rites sociaux balisés liés au contact des lèvres et les fait éclater.  
L’organe de la bouche lui permet d’accéder à une liberté émotionnelle qui vient s’incarner lors d’une performance ou bien à la surface d’une toile. L’artiste crée tantôt de l’amour tantôt de la transgression passionnelle.  Ainsi, elle chemine vers une cristallisation des émotions, et une transmission des vérités communiquées à autrui.

En 2012, dans Le Baiser du Diamant, l’artiste confère une bouche au diamant. Ainsi, elle permet au joyau de communiquer l’émotion à travers ses lèvres, elle lui insuffle la vie et lui confère une âme. Cette oeuvre constituera le premier foulard de la Maison du célèbre joaillier Mauboussin.  La bouche du diamant viendra alors apposer son baiser sur un carré de soie.

La bouche devient tour à tour médium, organe performatifs, point créatif et synesthésique, élément transmetteur d’émotions et de sens. 

 

Charlotte L'harmeroultTSTitre secret, 130×90 cm, lipstick sur papier, 2015.
D'imaginaire et de déclarationsD’imaginaire et de déclarations,  2015. Lipstick sur papier, 50x50cm.

Tissé de désirs
Tissé de désirs,  2015. Lipstick sur papier, 50x50cm. 
Voeu exaucé​Vœu exaucé, 2015. Lipstick sur papier, 30x20cm. Oeuvre encadré, caisse américaine.

Tendresse​Tendresse, 2015. Lipstick sur papier, 30x20cm. Oeuvre encadré, caisse américaine.


Photo-Galerie-Charlotte-LHarmeroult-netVide assis sur un plein d’amour, 2015. Lipstick noir sur papier, triptyque. Oeuvre encadré, caisse américaine.
 

bbnet
Détail d’oeuvre: Vide assis sur un plein d’amour​ 2015. Matière noir sur papier.

Indécis-mais-conquis-e1450027607679
Indécis mais conquis, 2015. Matière noir sur papier. 50x50cm.



Charlotte L'Harmeroult
​Là, le temps n’existait pas, 2015. Matière noir sur papier. 50x50cm.

Photo-Galerie-Charlotte-LHarmeroult-35

Lèvres de toi, je succombe. Bague d’artiste. Série limitée, s
ur commande.  
Mécénat Maison Mauboussin.

Bijou 1, Argent 16,06gr. Or rouge 18kt 7,67gr. Pavage Spinelles 0,72ct

​Bijou 2, Argent 18,78gr. Or rouge 18kt 3,90gr

 

aleks
2015-10-12 JED VORAS 07_lightroomed

Vincent Abadie Hafez – Kunstwollen

Vernissage 8 octobrezeph 2
Exposition du 8 octobre au 10 Novembre

 

 

 


L’artiste Vincent Abadie Hafez, déploie sa pratique picturale et calligraphique à la Galerie Jed Voras avec l’exposition Kunstwollen. Ayant une approche de la peinture graffiti qu’il préfère appelé « Writing », Zepha produit et expose à l’international.
Kunstwollen constitue sa première exposition personnelle à Paris dans laquelle l’artiste revient sur le concept esthétique allemand composé du mot Kunst, (art) et Wollen (vouloir).
Conceptualisant un désir d’art, le Kunstwollen est une pulsion première luttant contre les fins utilitaires de l’art.
Vouloir esthétique, il traverse de manière métahistorique l’histoire de l’art, et peut se déceler aussi bien durant les périodes iconoclastes que dans l’oeuvre de Klimt et de Kandinsky.
Structure auto-signifiante, la forme d’art se signifie elle-même. Elle devient un signe, un ornement renfermant en elle-même son signifiant permettant à la forme de survivre au-delà de son contenu sémantique.
Vicent Abadie Hafez est également l’auteur d’une technique unique de peinture qui consiste à appliquer sur ses oeuvres murales une épaisse couche de latex afin de recouvrir son travail. C’est alors aux visiteurs qu’il incombe de dévoiler l’œuvre au fur et à mesure en effeuillant couche par couche la gomme-Latex.

 


 

More :

https://www.facebook.com/events/1550379455215480/

 

 

 

2015-10-12 JED VORAS 47_lightroomed Exposition Kunstwollen, Vincent Abadi Hafez – Zepha

 

2015-10-12 JED VORAS 01_lightroomed

 

2015-10-12 JED VORAS 11_lightroomed

UK, techniques mixtes, 176x112x5 cm, 2015

 

2015-10-12 JED VORAS 28_lightroomed

NN, techniques mixtes, 176x112x5 cm, 2015

 

2015-10-12 JED VORAS 21_lightroomed

OW, techniques mixtes, 126x103x5 cm, 2015

aleks
street spirit

Street Spirit, exposition Street Art


 

Exposition Geek City

Flyer geek spirit
Vernissage 18 Sept
du 18 sept au 25 sept

Curated by Street Spirit

 

 


Jed Voras invite le collectif Street Spirit afin d’organiser une exposition précédée d’une résidence d’artistes.

A la fois exposants et résidents de la Galerie du 1er au 26 septembre, Street Spirit est un collectif d’artistes de la région parisienne travaillant sur l’archivage et la documentation du mouvement graffiti / street art ainsi que la création de nouvelles œuvres autour d’un même fil conducteur, tout en mélangeant les générations d’artistes pendant leurs événements.

L’exposition de Street Spirit ouvrira ses portes le 18 septembre à la Galerie Jed Voras et sera précédée d’une résidence de 18 jours à la galerie, permettant ainsi aux artistes de produire leurs œuvres in situ et de retisser des liens sociaux entre les univers artistiques différents tels ceux de l’atelier, de la rue et de la galerie d’art.

Cette année, pour la troisième édition de Street Spirit, le thème tourne autour de l’univers geek, des personnages de jeux vidéos et de l’influence de ces derniers sur les artistes.

aleks
Pop up gallery

Pop Up Gallery


POP UP GALLERY – hors les murs – Cité de la mode et du design


Curated by Aleksandra Smilek

The Jed Voras Gallery openned an ephemeral gallery at the Wanderlust Club Paris.

September 9th 2016

 

 

The gallery presented four digital artists  :
– Render Fruit (gif artists)
– Sam Neurohack (Hacker artist)
– Smilok ( electronic music    producer)
– Leusha (Vj artist)

 

 

Render fruit, cash flow

Render fruit, cash flow, gif., 2015.

 

 


 

12009804_670846139682501_7159336230753716525_n

Leusha, Mapping on cardboard sculpture, Wanderlust, 2015. Courtesy Jed Voras Gallery



 

Render fruit, part of MTV VMAs intro, 2015.gif

Render fruit, part of MTV VMAs intro, 2015.gif

 

 



 

 

 

aleks
2015-10-12 JED VORAS 28_lightroomed

Vincent Abadie Hafez – Zepha


Vincent Abadie Hafez, ZEPHA


About :

Quand on regarde le travail de Vincent Abadie Hafez, la première chose qui nous frappe réside dans notre incapacité à saisir ce qui fait l’harmonie mystérieuse de ses lignes, traces de gestes que l’on imagine souples et fluides.

Loin d’un expressionisme violent à la Pollock ou de l’exubérance d’un Mathieu, Vincent Abadie Hafez danse sur une mélodie qui nous échappe (car il y a bien un rythme en toile de fond) plutôt qu’il ne se confronte à la surface du tableau. Pas d’agressivité donc dans l’énergie que déploie cet artiste et c’est peut-être en ceci qu’il dépasse et réactualise sa première pratique de la peinture qu’était le graffiti, auquel nous préfèrerons le terme originel, mais aussi plus approprié de « writing ».

On comprendra cette évolution picturale en regardant une série de peintures dans l’espace public, où l’artiste redouble et réactive des traces d’effacement de tags au karcher : prenant acte de l’effacement par les services de nettoyage, il joue avec les formes créées par « l­­’adversaire », les accompagne et transforme finalement le duel en duo. Par là il renouvelle le sens qu’on peut donner au mot « battle », ici opposant un art moderne de l’écriture aux agents de sa disparition.

Capture d’écran 2015-12-19 à 03.38.00

Sans doute cette série marque-t-elle un tournant dans sa pratique : alors que ses graffitis consistaient plutôt en « coups d’éclats », sortes d’actions « coups de poings », l’exécution de ses peintures semble aujourd’hui plus proche d’une danse et serait à comparer à l’aïkido plus qu’à la boxe thaï ou au karaté, si l’on voulait filer la métaphore du combat.

Cette lutte nouvelle, on pourrait dire qu’elle s’exerce non plus contre mais avec. Les deux protagonistes étant désormais la ligne et l’espace de la toile. Chaque trait tracé, chaque geste ou mouvement pourrait s’apparenter à un nouveau « coup », au sens des échecs cette fois, le jeu consistant à tenir l’équilibre de lignes en lignes, coups après coups, le but du jeu étant l’harmonie inexplicable et inexpliquée qui se dégage de ses écritures intriquées : justesse des espaces et des proportions, harmonies des formes et de la composition, toutes choses que chacun pourra apprécier sans pouvoir les saisir ensemble et d’un seul regard, initié ou non.

Quand on pense à une certaine théorie de la convenance, dans laquelle sont distribués un centre et une périphérie, on se demande si au fond, le travail de Vincent Abadie Hafez ne consisterait pas en un renversement des valeurs habituelles : de la périphérie faire le centre, de la ligne faire le point (celui-ci étant pensé comme le point de départ, d’origine de toute peinture), sorte de négatif de la hiérarchie communément admise, aboutissant à une annulation de cette même hiérarchie : partout le centre, nul part la périphérie, hypothèse d’un point foisonnant, sécable et hébergeant la multitude.

On pourra s’en faire la remarque, Vincent Abadie Hafez noircit rarement la toile de ses calligraphies comme on noircirait un carnet de croquis ( point de croquis préparatoire ici car dans le jeu l’issue est toujours incertaine ). Au contraire, ses lignes rythmées et cadencées illuminent des surfaces aux tons généralement sombres et c’est peut-être sous cet éclairage que l’on pourra comprendre le titre d’une de ses œuvres récentes, un point de couleur claire composé de calligraphies : « Here comes the sun ».

Pas de craintes à avoir cependant à parcourir des yeux les chemins inextricables sur lesquels nous conduit Vincent Abadie Hafez, les rétines resteront intactes et les pupilles n’en seront que plus ouvertes.

– Zerekoner

 

 

Video by Zsolt Boros

 

 

 

2015-10-12 JED VORAS 03_lightroomed

OW, techniques mixtes, 126x103x5 cm, 2015.

 

2015-10-12 JED VORAS 11_lightroomed

UK, techniques mixtes, 176x112x5 cm, 2015


 

 

2015-10-12 JED VORAS 13_lightroomed

 

 

 

 

 

2015-10-12 JED VORAS 12_lightroomed

 

 

 

 

 

 


More :

Biographie

L’agenda urbain

http://urbanart-paris.fr/agenda/zepha-exposition-kunstwollen-galerie-jed-voras/

Zepha

 

aleks
KNWLDGE

KNWLDGE & Marie Biancco


KNWLDGE & Marie Biancco

The 3rd collectif


About :

KNWLDGE & Marie Biancco are two digital artists from Paris. They co-founded alongside the artist Leusha the artistic group THE 3RD.

KNWLDGE and Marie Biancco are also graphic designers.

More info :

https://www.facebook.com/LABELTHETHIRD?fref=ts

 

 

 

 

IMG_4918 copie

KNWLDGE & Marie Bianco, 3.14, Mapping Installation, Jed Voras Gallery, 2015.

 

 

aleks
leusha

Leusha


Leusha


Leusha is a Digital artist woking with In Situ construction and mapping projection.

He jounded in 2015 The Third,a group of video artists working with video installation, Mapping and light.

More info :

 

 

 

 

 

 

 

Leusha, Mapping Installation, Jed Voras Gallery, 2015.

Leusha, Mapping Installation, Jed Voras Gallery, 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11903924_909434595789553_8499448980481489524_n

lausha994964625934541938_o

Leusha, 90’s, Mapping on Sculpture, coutesy Jed Voras Gallery, 2015.

 

 

Leusha996803_1147805490389736750_o

aleks
11873166_10207340303242715_1046885769_o

Espace(s)


Exposition Espace(s) 11812999_10207340392764953_561875159_n
Artiste The Third

Vernissage Jeudi 20 Aout à partir de 18h
Installation d’Art Digital & Dj Set
Galerie Jed Voras

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de la programmation d’été, la Galerie Jed Voras se transforme en pépinière et présente de jeunes talents dans le domaine de la création numérique.

C’est au sein du collectif de design graphique ‘Bonjour’ que les artistes Adrien Nicolas (aka Leusha), Alexandre Bassi, Leith Benkhedda (aka KNWLDGE) et Marie Bianco entament leurs premières collaborations au sein desquelles ils réalisent des installations-mapping pour le Batofar et d’autres lieux culturels. Forts de ces premières collaborations artistiques, les quatre jeunes artistes décident de prolonger leur travail en créant The Third, une structure artistique dédiée au mapping et à la scénographie.

The Third adopte un processus de création qui vise à occuper l’espace In Situ, à le redéfinir et créer une nouvelle dimension. Il promeut un art transversal qui à travers l’installation d’art numérique ouvre un dialogue entre l’espace architectural, l’image et le son.
Ils proposent de faire jaillir de l’ombre un espace pluri-sensitif.

Espace(s) constitue la première exposition de The Third. Espace(s) s’approprie la Galerie Jed Voras au travers de différentes installations mapping, accompagnées d’une bande sonore qui sera jouée en live par le jeune et talentueux Überkeine lors du vernissage de la galerie.


http://jedvoras.eu/
WWW.FACEBOOK.COM/LABELTHETHIRD
https://soundcloud.com/uberkeine

 

Retouche Adrien

IMG_4918 copie

11903924_909434595789553_8499448980481489524_n

aleks
John Baron Lanteigne

Johann Baron Lanteigne


Johann Baron Lanteigne


 About :

Johann Baron Lanteigne est un artiste d’art numérique travaillant essentiellement avec le médium de la vidéo. Il vit et travaille à Montréal.

En Février 2015 il créa l’œuvre NIGHT GALLERY produite à la Galerie Jed Voras.Elle est le fruit d’une collaboration entre les deux sound designers Smilok et Slo Blo et l’artiste d’art numérique Johann Baron Lanteigne.

Night Gallery est une installation audio-visuelle immersive explorant le thème de notre double identité : physique et virtuelle. Bien qu’excitant, ce simulacre de notre personne est aliénant lorsque nous perdons le contrôle sur notre avatar. Comme le propose le théoricien social Jean Baudrillard, la copie dépasse parfois son original jusqu’au point de le remplacer. L’idée, ou simulation, tant qu’à elle, demeure à l’origine du processus de création. À l’ère de la reproductivité technique, l’art mise sur l’appel de la nouveauté pour séduire son public. Ce n’est pas l’art qui prend le rôle d’aguicheur mais bien le support médiatique qui le transmet. L’art, l’idée, le concept, lui en demeure indépendant.

Pendant 24 minutes, un orbe géométrique abstrait prend forme afin de nous guider à travers un environnement virtuel garni de plantes synthétiques et d’aberrations 3D qui se transforme sous nos yeux. Une série de transitions glitchées viennent briser la profondeur établis par l’environnement virtuel afin de rappeler (littéralement) la platitude de l’écran. Conceptuellement, ce contraste entre le profond et le plat digital s’applique à la transition entre le monde physique et l’univers virtuel qui s’ouvre à nous depuis le début de la décennie.

More info :

http://johannbaronlanteigne.com

 

John Baron Lanteigne

 

11406543_10205973180385308_7197379828359131243_o

 

 

 

Johann Baron Lanteigne 6

 

Construction Festival

 

 

 

 

 

Construction Festival

Construction Festival4

 

Johann Baron Lanteigne 9

 

aleks
Night Gallery - Johann Baron Lanteigne

NIGHT GALLERY


Opening 21 février gifnightgallery

Commissaire d’exposition : Aleksandra Smilek

Artistes :

Johann Baron Lanteigne

Slo Blo

Smilok

Night Gallery, is an art installation created by the video artist Johann Baron Lanteigne from Quebec and the two sound designers Smilok (UK) and Slo Blo (FR). The piece has been curated by Aleksandra Smilek at the Jed Voras Gallery in Paris.

The piece experiments a progress in a framed space, a contemplation time travelling into a digital architecture that finish to vanish through a glitched space. The video is divided into two parts in a row and results from a first collaboration with Smilok and a second with Slo Blo. Night Gallery has been curated and created through internet, it experiments what curation and creation is in the boundless territory of the net art.

 


 

La Galerie JED VORAS se transforme en galerie de nuit et vous invite à découvrir Night Gallery, une installation immersive qui mêle art visuel et création sonore électronique.

L’installation Night Gallery est le fruit d’une collaboration entre les deux sound designers Smilok et Slo Blo et l’artiste d’art numérique Johann Baron Lanteigne.

L’opening se fera durant la fête de la Musique lors de laquelle NIGHT GALLERY fonctionnera comme un point de chute et de recueillement au beau milieu de la cohue de la Fête de la musique.

 

 

11406543_10205973180385308_7197379828359131243_o

Projection, Night Gallery, Galerie Jed Voras, Février, 2015.

11221427_10205973180425309_1983816929800184613_o

Johann Baron Lanteigne 6

Johann Baron Lanteigne 5

Construction Festival

Night Gallery, Johann Baron Lanteigne, Slo Blo, Smilok, construction Festival, Ukraine, 2015.

Artistes
Johann Baron Lanteigne
johannbaronlanteigne.com

SLO BLO
https://soundcloud.com/soleilvert

SMILOK
https://soundcloud.com/smilokofficial

aleks
DRAWNGS 15 2

DRAWINGS 15


DRAWINGS 15 – BRICE MARÉ

2015

Disponible à la vente. Pour toutes commandes, veuillez envoyer un e-mail à direktors@jedvoras.eu 

To order, please contact direktors@jedvoras.eu

 

Un livre composé d’oeuvres d’artistes différents commissionné par Brice Maré. 2015-05-21 JED VORAS Drawings 71_lightroomed

A book composed of the works of different artist edited by Brice Maré.

Publié aux éditions INSIZTANCE. Langue française. / Published by INSIZTANCE. In French.

Édition limitée à 200 exemplaires. / Limited Edition, a série of 200 books.

ISBN 9782955279809

> 20,00€

11057724_630786253688490_8188698703769916306_n

 

aleks
father figure

Father Figure by Zun Lee


FATHER FIGURE – ZUN LEE

2014

Disponible à la vente. Pour toutes commandes, veuillez envoyer un e-mail à direktors@jedvoras.eu  / To order, please contact direktors@jedvoras.eu

Livre des photographies issues de la série Father Figure réalisée par Zun Lee autour de la figure du père. / A book composed of the works of photography about the father figure realized by Zun Lee.

Publié aux editions CEIBA. Langue anglaise. / Published by CEIBA. In english.

ISBN 9781941781005

> 39,00€

 

 

father figure 1

 

aleks
Drawings 15

DRAWINGS 15 – Group show, Book Launch


DRAWINGS 15 – Group Show, Book Launch

May 21st – 30th

Opening May 21st

Curators: Brice Maré

DRAWINGS 15 du 21 mai au 30 mai est une exposition au sein de laquelle une vingtaine d’oeuvres ont été séléctionné par Aleksandra Smilek en codirection avec l’artiste plasticien Brice Maré. Celui-ci a commissionné l’édition du livre de dessin DRAWINGS 15 qui regroupe des oeuvres de 39 artistes issus d’univers picturaux différents et est en tirage limité. Il est le second volume d’art réalisé par Brice Maré chez la maison d’édition INSIZTANCE et sera disponible à la vente dans notre galerie.

 

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 59_lightroomed

 

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 43_lightroomed

 

 

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 44_lightroomed

 

 

 

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 24_lightroomed

 

 

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 12_lightroomed 2015-05-21 JED VORAS Drawings 08_lightroomed

 

2015-05-21 JED VORAS Drawings 07_lightroomed Retouche

 

 

Voici la liste des artistes exposés :

* Clément Bailleux
* Mélodie Hojabr Sadat
* Frédéric Voisin
* Mathieu Gruet
* 36 Recyclab
* Mikky Mixx
* Théo Jan
* Djilian Deroche
* Clément Laurentin
* Legz
* Luca Villani
* Stéphane Carricondo
* Brice Maré
* Freak City
* Jean-Michel Ouvry
* Antony Ward
* Ned
* Steve Pitocco
* Arnaud Liard
* L’outsider

aleks
JED VORAS - FatherFigure 13

FATHER FIGURE – ZUN LEE


Father Figure – Zun Lee

8 MAI-18 MAI 2015

Opening & Dj Set 8 May

Curators: Aleksandra Smilek, Trendeez

Après une exposition à New York, l’œuvre du photographe Zun Lee arrive à Paris au sein de la Galerie JED VORAS.

Orphelin de père afro-américain, Zun Lee met en lumière une recherche de la figure paternelle. Ses photographies intimistes présentent des pères auprès de leurs enfants, éclatant les stéréotypes et catégorisations rigides d’un paternalisme qui se voudrait dure et détaché. Ce travail parvient à produire une ‘mobilité des identités’ et offre au public une vision ambivalente de la paternité et de l’enfant, beaucoup plus à même de questionner les typologies sociales.

Il aura fallut trois années de travail pour tisser la confiance nécessaire entre les protagonistes des photographies et l’artiste afin de produire ces clichés appartenant à la sphère très privée des relations père / enfant. L’artiste parvient à travers ses œuvres à offrir le pardon à sa propre figure paternelle ‘‘fantôme’’.  

Video by Zsolt Boros

aleks
INTOX, Galerie Jed Voras, 2015.

INTOX – Solo Show


Intox – Solo Show

12 April – 2 April

Flyer Intox Middle sponso

Opening & Dj Set 12 March

Curator: Aleksandra Smilek

La Galerie Jed Voras ouvre ses portes à INTOX. Plus qu’un accrochage, il sera question de l’occupation In Situ du volume de la galerie par ce Graffiti artiste. Il y passera les murs aux sprays, viendront s’additionner des toiles peintes ainsi que des sculptures sur lesquelles seront exposées les bouteilles soufflées de Crystal Head© et les Bouteilles de la célèbre marque Bélaire© .

« Tout sera peint sur mesure. L’exposition sera une seule et grande œuvre composée d’une dizaine ou vingtaine d’éléments. A savoir, que si quelqu’un veut acheter la collection complète il ne pourra pas la refaire complètement sauf en recréant l’espace en lui-même. » (Intox)

Line Up :

– First Part 18h – 22h
Set DJ JULIO OKURA
Souncloud : https://soundcloud.com/dj-julio-okura

– Second Part 22h – 00h
Illan Nicciani
Souncloud : https://soundcloud.com/illannicciani

Sponsors :
Crystal Head Vodka
Luc Belaire France
Cayler & Sons France
Black Bottle Boys
Oil Express Krew

aleks
11052032_604546426312473_6969254849922718334_n

Plan M – Group Show


Plan M – Group Show


 

February 5th- 12th 2015

Opening February 5th 2015

Curators: Adrien Menard and Kunst Collectif

Plan M is a collaborative project managed by Adrien Ménardgathering nine graphic designers and a musician, all coming from different countries and different fields. Plan M is a sort of laboratory with artists working on the different possibilities to translate the music on something graphic. This project was born at KABK, the Royal Academy of Art of the Hague, aiming to confront different graphists’ approaches facing a shared topic.

Each artists had to work through the study of a Kenneth Glodsmith ‘s book, Uncreative Writting, 2011. This book emphasizes a vision of a creative process influenced by the conceptual artist Douglas Huebler’s idea arguing that « The world is full of objects, more or less interesting », and that there is “no wish to add any more ». They both extol the principle of reusing objects, images or exisiting forms which by manipulating them allows « not to create something new. »

 

Maxime Grayt, Vidéo Plan M, 2015.

Plan M est un projet collaboratif orchestré par Adrien Ménard qui réunit neuf designers graphiques et un musicien, de nationalités et d’horizons divers. Plan M est un laboratoire de recherches ayant pour but d’engager une réflexion sur les différentes possibilités de traduire la musique graphiquement. Le projet est né à la KABK (Royal Academy of Art) de La Haye, avec comme ambition de confronter les approches des différents graphistes face à un sujet commun.

Chaque artiste s’est approprié les propos du livre de Kenneth Goldsmith Uncreative writing, 2011. Cet ouvrage rentre en résonance avec le processus créatif de l’artiste conceptuel Douglas Huebler défendant l’idée que « le monde est plein d’objets plus ou moins intéressants » et qu’il n’y a «pas d’envie d’en ajouter davantage». Tous deux prônent ainsi le principe de réutilisation d’objets, d’images, de formes existantes qui par la manipulation permettent de «ne pas créer quelque chose de nouveau.» De cette réflexion sur la pléthore d’images, de sons et d’icônes déjà existantes ont émergé neuf sérigraphies et une composition musicale qui seront présentées sous forme d’installations artistiques à la Galerie Jed Voras du 5 au 8 février 2015 sous commission de Kunst Collectif.

 

Adrien_menard_portrait-500x500

Adrien Menard

artist and curator                                                                                                                                                  Artist website

 

 

 

 

Artists : 
Alyar Aynetchi
Maxime Grayt
Flavien Berger
Xavier Lecuyer
Quentin Besnard
Adrien Menard
Sylvain Dufayard
Kasper Pyndt
Paul Gacon
The Rodina

Piano 1

 

 

SONS1

Quentin Mesnard, Sons, Installation, 2015. Courtesy Gallery Jed Voras.Adrien Menard, Plan M, installation view Jed Voras, 2015

aleks
fa0d4f1bd2c302bef5274e1e2c896df3

Livio STNMTZ – Les gens qui dorment


9e4e326cafe3ee75d6398ed8b30a0f2a

Livio stmntz



 

À l’occasion d’une soirée clubbing organisée au Cube, la discothèque cachée sous l’Autobus Impérial, Jed Voras s’est fait une nouvelle fois curateur en installant des oeuvres au milieu de la piste de danse. Ainsi, c’est l’artiste Livio STNMTZ qui a été représenté le jeudi 30 avril avec son oeuvre « Les gens qui dorment ». L’installation se compose alors d’un écran délicatement positionné sur une pile de couettes toutes plus douillettes les unes que les autres. Un réel dialogue est alors créé entre l’installation cocooning et la série de photos de Livio STNMTZ puisqu’il s’agit en fait de captures réalisées de gens endormis. Livio s’amuse donc a déguéner son appareil photo à la recherche d’un ronfleur n’importe où, n’importe quand, mais surtout n’importe qui tant que ses paupières sont closes et que le sujet photographié est dans un état d’inconscience. Le contraste frappe donc entre les clubbers qui se défoulent, sous la musique des dj set, bien évéillés et l’oeuvre mettant en lumière le sommeil.

 

aleks
Non classé
JED VORAS - FatherFigure 13

ZUN LEE

 


Father Figure


 

8 MAI-18 MAI 2015

Opening & Dj Set 8 May

 

AnthonyFrancis_033

 

Après une exposition à New York, l’œuvre du photographe Zun Lee arrive en Europe avec une exposition à Paris et à Bruxelles.

La passion pour la photographie s’est révélée tôt chez Zun Lee, mais c’est seulement depuis les cinq dernières années qu’il s’y consacre professionnellement. Scientifique de profession, il est aujourd’hui considéré dans le monde de l’art comme photographe street art.
Née en Allemagne d’une mère coréenne, Lee n’a jamais connu son père et a du évoluer sans figure paternelle.
L’aventre photographique de Lee a commencé lors de ses déplacements professionnels: pendant son temps-libre, il en profitait pour prendre quelques clichés souvenirs des lieux où il n’était que de passage. Une attirance toute particulière s’est vite dégagée en lui pour la street photo. Puis des idées, un projet, et 3 ans de travail verront naître en septembre 2014 un catalogue photographique : Father Figures – Exploring Alternate Notions of Black Fatherhood.
Cette série de photos se révèle être un vrai travail en immersion au sein de différents univers familiaux afro-américains.

 

Father Figures, c’est avant tout une représentation de la relation père / fils qui veut effacer les visions stéréotypées du père afro-americain manichéiste. Les papas « gangsters » sont des pères comme les autres, quand ils rentrent chez eux, ils embrassent leur femmes et étreignent leurs enfants. C’est ce que Zun Lee a voulu mettre en lumière. Véritable catharsis pour l’artiste qui n’a pas eu la chance de connaître l’amour de son père, il représente la tendresse et prend en photos ses pères des rues de New York, pères qu’il n’a pas eu.
Son travail a été publié chez Burn Magazine, le New York Time’s Lens Blog, Revista Photo magazine, Slate et bien d’autres journaux encore.
C’est donc après avoir été exposé à New York et Bruxelles, que l’on retrouvera une partie de ses oeuvres pour la première fois en France à la Galerie Jed Voras à Paris.

« La photographie est importante car les gens le sont et parfois, les mots ne suffisent pas pour transmettre (cela) cette valeur. Dans son sens le plus pur, les photos ne sont pas des simples éléments esthétiques, elles sont les messagers de la connaissance dans des buts précis. » Zun Lee

« Si vous pensez encore que les pères afro-américain sont pour la plupart peu présents dans la vie de famille et aux côté de leurs enfants, c’est que de toute évidence, vous n’avez pas vu les photographies de Zun Lee. Car en plus de nous démontrer le contraire, celles-ci mettent en lumière une passion et un lien très fort entre des pères et leurs fils, vu par l’œil avisé de l’artiste. C’est une vision du monde positive qu’il nous apporte. » Dawoud Bey, Photographe, Professeur d’art à l’université de Columbia à Chicago.

aleks
adrien menard

Adrien Menard

Adrien Menard


Adrien Menard was born in St Cyr, France, in october 1989. Based in Paris he works on different personal and commissioned projects.

adrien menard

Adrien Menard, Installation Plan M, 2015. Courtesy Galerie Jed Voras

 

adrien menard

Plan M Catalogue
ed. A. Menard

 

aleks
quentin_besnard

Quentin Besnard

Quentin Besnard


 

About:

Piano 1

Quentin Besnard, Installation Plan M, 2015. Courtesy Gallery Jed Voras

 

aleks
Maxime Grayt, La Flute Alambiquée, Installation, 2015. Courtesy Gallery Jed Voras.

Maxime Grayt

Maxime Grayt


 

Maxime Grayt a étudié le graphic design et la publicité. Ses domaines de prédilection sont principalement la peinture, le graphisme et le cinéma. Il s’interroge sur la possibilité de réfléchir sur le réel par la représentation fictionnelle. La dissociation radicale du rêve et de l’acte, de l’idéal et du réel. L’utopie d’une vie qui lui semble bien étrange et absurde.

Maxime Grayt studied graphic design and advertising. His favorite creative domains are painting, graphic art and film. His work delves into the possibility of reflecting on true-life issues through fictional representation… A radical disassociation of dream and action, the ideal and the real… The utopia of a life that seems very strange and absurd to him.

MAX

Maxime Grayt, Plan M Installation, 2015 Courtesy Galerie Jed Voras

Maxime Grayt, La Flute Alambiquée, Installation, 2015. Courtesy Gallery Jed Voras.

Maxime Grayt, Plan M Installation, 2015 Courtesy Galerie Jed Voras

aleks
JED VORAS - FatherFigure 31

Gallery Space

 Jed Voras est un acteur d’une nouvelle génération d’artistes dédiant leur travail à l’installation artistique, l’art numérique, le Street Art et le Net.Art. Il est un espace d’exposition ainsi qu’un studio de création. Elle est nichée dans le 13ème arrondissement de Paris non loin de la Bibliothèque Nationale de Paris, au cœur du Paris Rive Gauche.

Jed Voras  is an exhibition space and an artistic agency. It’s generated by it’s belonging artists and dwellers. Located in the 13 ’s arrondissement de Paris, the gallery space is based next to the National Library of France and is an actor of the awakening of a new artistic area specialized in the upcoming generation of artists from street art and digital art. It’s also a space dedicated to the cre  ation of electronic music.

open space porte


Équipe :

Aleksandra Olenka Smilek : Directrice et commissaire d’exposition, spécialisée en philosophie contemporaine française et dans les problématiques des nouveaux médias.
Xavier Demarquet : Régisseur général et encadreur.

Contacts :

Direction : direktors[at]jedvoras.eu
Communication : communication[at]jedvorras.eu

Adresse :    

Galerie
18, rue de Patay
75013 – Paris

Open Space de création
20, rue Primo Lévi

75013 – Paris

aleks
INTOX, Galerie Jed Voras, 2015.

Intox

INTOX


INTOX est un vandale français, peintre et tatoueur. Il vit et travaille à Paris. Il évolue dans le milieu du graff depuis l’enfance et a connu l’essor de cette pratique artistique. Sur chacun des supports qu’il investi que se soit aussi bien des dessins sur toiles, murs, bouteilles ou encore des tatouages sur corps, l’artiste nous dit devoir d’abord s’imprégner de la culture qui en découle ou tout simplement de ce qu’il pourra en faire après. Par conséquent, il est toujours question d’adaptation dans son travail et cela lui permet d’évoluer sans aucunes redondances. Avec le graffiti, il trouve une forme de défi qui lui permet d’avancer et d’évoluer dans sa vie aussi bien que dans son art, œuvres après œuvres.

Intox a investi la Galerie Jed Voras INTOX proposant un format d’exposition qui permet de trouver un juste milieu entre l’exposition de toile et le graffiti sur les murs.

« Tout sera peint sur mesure. L’exposition sera une seule et grande œuvre composée d’une dizaine ou vingtaine d’éléments. A savoir, que si quelqu’un veut acheter la collection complète il ne pourra pas la refaire complètement sauf en recréant l’espace en lui-même. » (Intox)

 

intox, Galerie Jed Voras, 2015.

intox, Galerie Jed Voras, 2015.

 

INTOX, Galerie Jed Voras, 2015.

INTOX, Galerie Jed Voras, 2015.

INTOX, Galerie Jed Voras, 2015.

 

intoxjedvoras35

 

intoxjedvoras57 intoxjedvoras36

 

 

Bouteilles costumisées soufflées de Crystal Head© et Luc Bélaire© .

aleks
Brice maré

Brice Maré

 Brice Maré


D’après ses dessins, représentants des «micros-architectures» évolutives sous formes de plans ou de volumes, Brice Maré met à l’échelle ses réalisations en fonction de l’espace et du support. Suite à ces dessins, il réalise de nombreuses maquettes. Il se nourrit principalement d’ornements architecturaux (brique en pointe de diamant, renforts des cathédrales, arc en pleins cintre) et de signes urbains (croix de pharmacies, panneaux de signalisations) présents dans les villes. C’est en suivant les trames existantes aussi bien sur papier (petits carreaux, grille isométrique) ou dans l’espace réel (le carrelage, le parquet, les radiateurs, les escaliers) qu’il inscrit ses architectures abstraites qui deviennent ainsi contextualisées. « L’important est de coïncider avec ces grilles qui nous entourent » : c’est un passage de la 2D à la 3D en permanence, un jeu de construction, de contours, d’oppositions et de représentations.

 Brice maré 1

Brice Maré, Cité de la Mode et du Design, Paris, 2014.

Brice Maré, Cité de la Mode et du Design, Paris, 2014.

 

 

 

 

 

Brice Maré, Cité de la Mode et du Design, Paris, 2014.

Brice Maré, Cité de la Mode et du Design, Paris, 2014.


 
 

 

Brice Maré, Point éphémère, Paris, 2014.

Brice Maré, Point éphémère, Paris, 2014.

 

 

 

 

Brice Maré, Point éphémère, Paris, 2014.

Brice Maré, Point éphémère, Paris, 2014

aleks
Capture d’écran 2015-06-30 à 20.56.04

SLO BLO

SLO BLO


 

Sound designer et producteur de musique électronique dans l’héritage parisien, Slo Blo aime à dire qu’il mixe la techno à la manière dont on mixerait le Hip-hop, enchaînements rapides et break inattendus faisant partie de ses préoccupations. Style crossover, il invoque autant la House que la Bass music, la Techno noire que l’Electronica – il mixe rarement en dessous de 130 bpm. Co-fondateur de Jed Voras, producteur et DJ, il écrit notamment de la musique pour le cinéma et le théâtre contemporain. Membre du Tsugi Dj Crew, il a été appelé pour jouer aux côtés d’Apparat, Bambounou, Dj Deep, Krikor ou Frivolous pour en nommer quelques uns.

aleks
emilie gervais

Emilie Gervais

Emilie Gervais


 

Web-artiste et commissaire d’exposition résident à Marseille, le travail d’Emilie Gervais s’insère dans une recherche sur la culture du web, de l’internet et du net art.

More info :

Emilie Gervais


13584953_793067277460386_5162982450233025343_o

Installation Emilie Gervais, Artplatforme, 2016

 

emilie gervais 1

Emilie Gervais, Gif, Samantha is Fucking a Bunny, 2014.

 

emilie gervais 2

Emilie Gervais, Annimated Gif, CIté de la Mode et du Design, 2014.

 

parkeddomaingirltombstonewebsite

Garé Domaine Fille Tombstone est un site internet d’artiste qui cartographie un archétype esthétique Net Art 90’s divisible en 3 personnalités territoriales: étoile du pr0n, la chienne cyberpunk et goth pastel. Il fait référence à des éléments d’art nets existants comme matériau source. Le projet ne sera jamais mis à jour.
RIP Art Net.

  Parked Domain Girl Tombstone, is a website that maps out an aesthetically 90s based Net Art archetype that divides itself into 3 personalities: the pr0n star, the cyberpunk bitch and the pastel goth. It references existing Net Art elements as source material. The project will never be updated. RIP Net Art.

 

aleks