Lharmeroult pomme

Charlotte L’Harmeroult


Charlotte L’Harmeroult


« Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. »
Guy de Maupassant

Baignée dès le plus jeune âge dans un milieu créatif avec une mère styliste et un père photographe, elle commence sa vie d’artiste à New York, expose à Washington, Londres, Bruxelles avant de s’installer à Berlin.

Pour Charlotte L’Harmeroult le baiser est un vécu pléthorique qu’elle n’a de cesse de rechercher et de transfigurer dans son travail. Il cristallise les passions. Il est une réalité filante qui, une fois déposé, jouit d’une existence éthérée qui ne garde pour trace que l’emprunte qu’il laisse dans le coeur des êtres. Le travail de cette artiste se concentre à rendre l’invisibilité du baiser, visible.

Le contact avec la bouche se pratique pour des raisons sociales et sentimentales. Utiliser avec tact et respect des règles de l’amour et du vivre ensemble, le contact labiale est un geste qui dépose l’ordre. La sublime intensité avec laquelle Charlotte L’Harmeroult pratique le baiser, propage une déflagration sur le terrain des rites sociaux balisés liés au contact des lèvres et les fait éclater.  
L’organe de la bouche lui permet d’accéder à une liberté émotionnelle qui vient s’incarner lors d’une performance ou bien à la surface d’une toile. L’artiste crée tantôt de l’amour tantôt de la transgression passionnelle.  Ainsi, elle chemine vers une cristallisation des émotions, et une transmission des vérités communiquées à autrui.

En 2012, dans Le Baiser du Diamant, l’artiste confère une bouche au diamant. Ainsi, elle permet au joyau de communiquer l’émotion à travers ses lèvres, elle lui insuffle la vie et lui confère une âme. Cette oeuvre constituera le premier foulard de la Maison du célèbre joaillier Mauboussin.  La bouche du diamant viendra alors apposer son baiser sur un carré de soie.

La bouche devient tour à tour médium, organe performatifs, point créatif et synesthésique, élément transmetteur d’émotions et de sens. 

 

Charlotte L'harmeroultTSTitre secret, 130×90 cm, lipstick sur papier, 2015.
D'imaginaire et de déclarationsD’imaginaire et de déclarations,  2015. Lipstick sur papier, 50x50cm.

Tissé de désirs
Tissé de désirs,  2015. Lipstick sur papier, 50x50cm. 
Voeu exaucé​Vœu exaucé, 2015. Lipstick sur papier, 30x20cm. Oeuvre encadré, caisse américaine.

Tendresse​Tendresse, 2015. Lipstick sur papier, 30x20cm. Oeuvre encadré, caisse américaine.


Photo-Galerie-Charlotte-LHarmeroult-netVide assis sur un plein d’amour, 2015. Lipstick noir sur papier, triptyque. Oeuvre encadré, caisse américaine.
 

bbnet
Détail d’oeuvre: Vide assis sur un plein d’amour​ 2015. Matière noir sur papier.

Indécis-mais-conquis-e1450027607679
Indécis mais conquis, 2015. Matière noir sur papier. 50x50cm.



Charlotte L'Harmeroult
​Là, le temps n’existait pas, 2015. Matière noir sur papier. 50x50cm.

Photo-Galerie-Charlotte-LHarmeroult-35

Lèvres de toi, je succombe. Bague d’artiste. Série limitée, s
ur commande.  
Mécénat Maison Mauboussin.

Bijou 1, Argent 16,06gr. Or rouge 18kt 7,67gr. Pavage Spinelles 0,72ct

​Bijou 2, Argent 18,78gr. Or rouge 18kt 3,90gr