• direktors@jedvoras.eu

Exposition REPETEND

CHI PO HAO LIVE

Exposition REPETEND


REPETEND


Première exposition personnelle de l’artiste Chi Po-Hao en France

Par Ekaterina Shcherbakova et Michela Alessandrini

Dans le cadre de The Voyerist

Du 5 au 10 février 2016

Vernissage le 4 février 2016 à 18h


IMG_1992


Tout comme un paysage, un paysage sonore est à la fois un environnement physique et la façon de le percevoir. Il est un monde et aussi la culture qui a été crée pour le comprendre.
Emily Thompson dans ‘The Soundscape of Modernity: Architectural Acoustics and the Culture of Listening in America, 1900-1933’, 2002.

 

Quelque chose se passe autour de nous, en permanence, même si on le perçoit à peine. La vie est répétition et notre cerveau a su s’adapter à son rythme – parfois, l’ignorer. Mais, si c’est vrai que notre esprit retient tout ce qu’il intègre grâce à nos sens, les souvenirs perdus, les souvenirs sonores, ces derniers peuvent être retracés et expérimentés à nouveau.
REPETEND a pour but de comprendre les interactions entre ceux qui écoutent et leur environnement, à une petite et à une grande échelle. Il se base sur les notions de Rhythmanalysis, développée par le philosophe Henri Lefebvre, et de Paysage sonore, terme inventé par le compositeur et écologiste canadien R. Murray Schafer. Ces deux concepts concernent des moyens scientifiques et esthétiques d’écouter, la relation d’une personne écoutante avec son environnement et les circonstances sociales qui décident de qui écoute quoi. D’autant plus qu’un paysage sonore, tout comme un paysage, est plus proche de la civilisation que de la nature – ceci détermine le fait qu’il soit toujours en devenir, toujours en train de changer.
REPETEND peut être considéré comme une phonographie en time-lapse, une version acoustique de la photographie en time-lapse. L’installation présente des multiples sons comprimés dans un environnement sonore immersif, dans lequel chaque dispositif audio et son propre rythme dynamique tendent à rester tout à fait reconnaissables. REPETEND est une composition sonore condensée qui accumule et fait exploser les rythmes d’une sélection d’endroits Parisiens, publics et privés, où l’artiste a choisi de réaliser ses enregistrements au cours de sa résidence française. La vitesse de lecture du fichier audio (qui a été effectué sur 24 heures) est accélérée cent fois grâce à la Transformation de Fourier rapide, une technique qui permet d’observer le rythme de ces endroits et les répétitions qui ont lieu dans leurs paysages sonores respectifs. Le geste de condenser l’enregistrement d’une journée en field recording dans un morceau de dix minutes peut compromettre en partie la reconnaissance du son mais rend ‘écoutable’ la répétition des activités d’une journée – répétition qui devient la voix même de l’espace, dans lequel la notion de temps est finalement incluse.
Naturellement, dans l’installation conçue par Chi Po-Hao pour la Galerie Jed Voras il y a une certaine intention de sensibiliser vers le paysage sonore et ses enjeux. Le simple exercice de ‘cadrer’ le son d’un environnement, donc de le décontextualiser et de demander au visiteur d’y porter son attention, est témoin d’une volonté de chercher un niveau plus profond de signification du son et de stimuler des associations sémantiques, sans détruire pour autant la possibilité de reconnaître le son même. Bien qu’on ait perdu les indications spécifiques qui les caractérisent, on peut retenir plus que des signaux abstraits à partir de ces son bruyants et comprimés. Peut être nous serons capables de les reconnaître en les écoutant ? De les redécouvrir dans notre mémoire ?
L’ARTISTE, Chi Po-Hao (TWN, 1989) est un musicien et un artiste sonore de Taipei, Taiwan. Il a longtemps travaillé comme compositeur et producteur dans le milieu de la musique populaire. Ensuite, il a reçu son master en Studio Composition au Goldsmiths College, University of London. Ses travaux, sous forme notamment de performances électroniques en live, de compositions électroacoustiques et d’installations sonores, ont été exposés à Taipei, Londres, Bangor, Rotterdam, Beijing, Yinchuan, Lanzhou et Paris. Il a été en résidence au V2_Institute of Unstable Media, Rotterdam en 2014 et est actuellement à la Cité internationale des arts à Paris. Son intérêt porte sur la composition d’algorithmes, la musique générative et la sonification. Ses travaux les plus récents explorent la façon de percevoir le rythme et les interactions entre la perception, l’individu et l’environnement. Ses projets cherchent à comprendre comment on entend, interprète et représente le son qui nous entoure, ainsi que la façon dont il intervient dans l’espace.
THE VOYERIST
The Voyerist est un projet initié par Michela Alessandrini et Ekaterina Shcherbakova en 2014. Son objectif est de partager des anecdotes sur l’art et de réunir des informations sur le sujet pour enrichir la compréhension de l’objet. Il considère l’homme qui est derrière l’idée comme faisant partie de l’idée même. Il croit fermement à la curiosité.
The Voyerist est une plateforme en ligne où des anecdotes d’artistes sont partagées avec les internautes. Afin d’accumuler des données sur des artistes internationaux, le projet s’agrandit ponctuellement suite à la collaboration avec des institutions artistiques. Dans le cadre de son partenariat avec la Cite internationale des arts, The Voyerist invite les résidents à postuler avec des anecdotes destinées à paraitre dans l’archive en ligne et organise des évènements relatifs à leur projets. Pour plus d’informations sur le projet, visitez la page www.the-voyerist.com

IMG_2013 2 IMG_1975 2

aleks